Coming soon!!!
Thank you for your patience.

En mettant en place des procédures, des outils d’évaluation des risques E&S et des capacités internes qui permettent de recenser et de gérer les risques environnementaux et sociaux dans le cadre du processus d’évaluation des risques liés aux opérations financières – un système de gestion environnementale et sociale ou SGES – une institution financière peut gérer son exposition générale au risque.

Un SGES comprend plusieurs composantes, dont la politique et les procédures E&S d’une institution financière ainsi que le personnel chargé de leur application. Le système doit permettre de gérer le niveau de risque environnemental et social lié au portefeuille de l’institution.

Un SGES est encore plus efficace s’il a l’appui de la direction et est intégré au cadre de gestion des risques déjà mis en place par l’institution financière. Une fois approuvé par la direction, le SGES peut être mis en œuvre dans tous les services de l’institution.

En finançant leurs clients ou leurs investissements dans des entreprises, les institutions financières jouent un rôle fondamental dans le développement économique et sont particulièrement bien placées pour promouvoir un développement socialement et écologiquement durable. Si leurs clients ou les entreprises dans lesquelles elles investissent mènent des activités susceptibles de poser un risque social et environnemental, les institutions financières peuvent les encourager à recenser et atténer ces risques. En comprenant bien les défis sociaux et environnementaux à relever dans le monde et en exploitant les possibilités qu’ils offrent, les institutions financières peuvent améliorer sensiblement leurs chances de succès.


  • FacebookTwitterLinkedIn
  • Share