Coming soon!!!
Thank you for your patience.

Pour gérer les risques environnementaux et sociaux associés en particulier aux grands projets qu’elles financent, un nombre croissant d’institutions financières des marchés émergents adoptent diverses normes internationales, considérées comme les meilleures pratiques connues. Ces dernières années, des référentiels sectoriels à caractère facultatif tels que les Principes d’Équateur ont contribué à établir un consensus international sur la nécessité et l’intérêt d’utiliser des normes environnementales et sociales. L’adhésion à ce type de normes devient progressivement la règle dans les entreprises.

Montrer que la finance durable peut être une source de gains financiers est également un moyen d’augmenter la valeur actionnariale. En diffusant l’information de manière appropriée, une institution financière peut améliorer ses chances d’accéder à des capitaux et aux marchés internationaux. Elle doit pour cela s’engager dans un processus de publication de données plus claires et plus transparentes sur ses performances environnementales, sociales et économiques. Être à la pointe dans ce domaine peut permettre aux institutions financières de développer leur marque et de se différencier sur le marché. Elles peuvent aussi y gagner sur le plan de leurs relations avec les parties prenantes extérieures.


  • FacebookTwitterLinkedIn
  • Share