Coming soon!!!
Thank you for your patience.

Pour les institutions financières, le développement durable présente une double dimension :

  • La gestion des risques environnementaux et sociaux. Les institutions financières peuvent renforcer leur portefeuille en évaluant systématiquement les risques environnementaux et sociaux des activités de prêt et d’investissement afin de minimiser les risques financiers, de responsabilité et de réputation générés par les problèmes environnementaux et sociaux.
  • L’identification et l’exploitation des opportunités environnementales. Il s’agit de créer des produits et des services financiers novateurs qui favorisent le développement d’activités commerciales ayant un impact environnemental et social positif dans de nouveaux domaines associés au développement durable. Ces opportunités se multiplient, notamment dans les secteurs des énergies renouvelables, de la maîtrise de l’énergie, des processus et technologies de production peu polluants, du marché des émissions de carbone et des chaînes d’approvisionnement viables.

En gérant efficacement à la fois les opportunités et les risques environnementaux et sociaux, les institutions financières créent de la valeur durable pour leurs opérations. Les modèles d’activité qui agissent sur ces deux dimensions permettent aux institutions financières de se différencier de leurs concurrents, d’améliorer leur réputation auprès de leurs principaux clients et parties prenantes, d’attirer de nouveaux capitaux et, en accroisant la transparence, d’obtenir l’appui et l’adhésion des parties prenantes.


  • FacebookTwitterLinkedIn
  • Share