Coming soon!!!
Thank you for your patience.

D’après le rapport Banking on Sustainability publié par IFC en 2007, qui comprend une enquête réalisée auprès de 120 institutions financières dans 43 marchés émergents, l’intégration des principes de viabilité dans les pratiques et les systèmes de gestion apporte des bénéfices tangibles, tels que de nouvelles activités, de nouveaux clients, meilleur accès au financement, une valeur actionnariale accrue et une amélioration de la réputation et du capital de sympathie de l’entreprise. Soixante-quatorze pour cent des banques commerciales interrogées ont indiqué que la prise en compte des questions environnementales et sociales avait réduit leur niveau de risque. Par ailleurs, 48 % ont dit avoir plus facilement accès à des capitaux sur les marchés mondiaux, 39 % ont amélioré leur image de marque et leur réputation, 35 % ont développé de nouvelles activités, et 26 % ont amélioré leurs relations avec les populations locales.

Key Sustainability Issues According to Banks
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

IFC Survey: Key Sustainability Issues According to Banks Enquête d’IFC sur la problématique de la viabilité vue par les banques
Increased credibility and gain in reputation Crédibilité accrue et meilleure réputation
Lower risk and better returns Risques réduits et meilleure rentabilité
Increased value to stakeholder Valeur accrue pour les parties prenantes
Potential for business development Développement potentiel des activités
Demand by Investors Demande des investisseurs
Banks/clients facing liability claims Banques/clients soumis à des actions en responsabilité
Non-performing loan experience Prêts non productifs
Demand by clients Demande des clients
Considering sustainability issues Prise en compte des questions de viabilité
Source: IFC Sustainability Survey of Financial Institutions (2005) Source : enquête menée par IFC sur la viabilité auprès d’institutions financières (2005)

La demande croissante de financements ouvre aux institutions financières des possibilités d’élargir leur offre par des produits de finance durable et d’atténuer les risques environnementaux et sociaux de leur portefeuille. Les institutions financières sont particulièrement bien placées pour attirer l’attention de leurs clients sur les opportunités qui existent en matière d’énergies durables et pour catalyser les décisions d’investissement.

Pour les institutions financières, l’intérêt économique de la gestion des risques environnementaux et sociaux et de la finance durable sont clairs:

  • Augmentation de la part de marché grâce à de nouveaux domaines d’activité :
    • Avantage d’être le premier à proposer un produit novateur (marges plus importantes, moins de concurrence)
    • Accent mis sur la valeur pour le client, pas sur le prix
    • Monétisation de la clientèle déjà acquise, attraction de nouveaux clients de qualité
    • De nouveaux circuits commerciaux par des revendeurs partenaires
  • Réduction des risques du portefeuille :
    • Risque de crédit plus faible
    • Atténuation des risques environnementaux
    • Risque de responsabilité moindre
    • Économies pour le client grâce aux gains d’efficacité (notamment dans le domaine de l’énergie), au niveau des flux de trésorerie
  • Réputation :
    • Diminution des risques de réputation
    • Image positive et différenciation commerciale
    • Valorisation de la marque
  • Accès à davantage de financements internationaux :
    • Les organisations financières internationales procurent, de plus en plus, des ressources aux institutions financières à l’appui de prêts ou des investissements ciblés sur des projets de maîtrise de l’énergie ou d’énergies renouvelables.

  • FacebookTwitterLinkedIn
  • Share